Ayiti Pou Ayisyen

Nous décodons l'info

Nous décodons l'info

humaaans/standing-2Created with Sketch.
humaaans/standing-3Created with Sketch.

Conséquences de la guerre commerciale entre les USA et la Chine sur la performance de l’économie mondiale

Le FMI (Fonds Monétaire International) vient de publier son tout dernier rapport (octobre 2019) sur la stabilité financière dans le monde. Ce rapport confirme une croissance (3%) mondiale révisée à la baisse une fois de plus comparativement aux prévisions (3.2%) du mois de juillet.

Conséquences de la guerre commerciale entre les USA et la Chine sur la performance de l’économie mondiale image

Credit Image: liberation.fr

Le FMI (Fonds Monétaire International) vient de publier son tout dernier rapport (octobre 2019) sur la stabilité financière dans le monde. Ce rapport confirme une croissance (3%) mondiale révisée à la baisse une fois de plus comparativement aux prévisions (3.2%) du mois de juillet.

Rentrons d’emblée dans le vif du sujet. Cette situation se conjugue principalement à certains bouleversements mondiaux, comme le conflit commercial entre les 2 plus grandes puissances de l'économie mondiale, les tensions aux moyens orients, les incertitudes liées au Brexit etc.

Dans le cadre de cet article tout le focus est porté sur la plus grande plaque tournante, celle du conflit commercial Sino-américain.

Depuis janvier 2018 nous assistons à une guerre commerciale entre la Chine et les USA. Les relations commerciales entre ces deux pays créent environ 2.6 millions d’emplois aux USA et les exportations américaines vers la Chine ont créé directement et indirectement 1.8 millions nouveaux emplois pour un PIB de 165 milliard de dollars.

En 2015, l’achat de biens et services par la Chine aux USA a atteint la barre de 165 milliards et de l’autre côté les entreprises américaines ont exporté des services commerciaux et financiers pour environ 7.1 milliard de dollars.

Depuis les années 80, la Chine a connu une industrialisation massive, son accession en 2001 à l’OMC lui a valu d’être un nouveau poids lourd de l’économie mondiale à côté des USA et l’UE.

L’économie chinoise a connu un cumul de variation de taux de croissance positive, un taux de 10% enregistré sur la période de 2000 @ 2009 pour ensuite baisser à 7.5% et 6.7% sur ces dernières années. Cette tendance baissière qu’a enregistré l’économie chinoise est le résultat de sa politique de réorientation économique qui auparavant était considérée comme « l’atelier du monde » et aussi une conséquence directe de la guerre commerciale entre elle et les Etats Unis enclenchée depuis ces derniers temps. Il est à noter que 6.7% de croissance est la plus faible performance économique enregistrée par l’empire du milieu depuis 27 ans.

infographie pour article

L’importance de l’économie chinoise se justifie par sa portée à travers le monde. 41% des exportations chinoises proviennent d’entreprise intégralement chinoise, 39% proviennent d’entreprise dont le capital est à 100% étranger mais établie en Chine et 20% proviennent de partenariat entre des sociétés chinoises et étrangères d’où la justification de son excédent commerciale d’environ 250 mds de dollars alors que la concurrence (USD) accusait un déficit commercial annuel de 537 mds de dollars. (D’ici il est clair et justifié le motif des mesures de l’oncle Sam à l’encontre de l’empire du milieu).

L’économie Chinoise n’a pas toujours été une économie équilibrée, cependant les chinois se sont rattrapés au fil des années, ils ont fait recours à des stratégies d’investissement pour certaines jugées rocambolesques et pantagruéliques cependant qui ont données des résultats tout à fait satisfaisant. La fin justifie les moyens.

Sur la période de 2017 – 2019, l’économie du pays s’est classée deuxième économie la plus attractive en terme de canalisation d’entreprises multinationales.

Pour arriver à sa fin, la Chine a fait recours à tout un arsenal de stratégies, celle la plus utilisée est le puissant levier du taux de change pour influencer la compétition externe. Le fait par les chinois de déprécier artificiellement leur monnaie (yuan) cela offre un avantage comparatif aux exportateurs chinois vis-à-vis de leurs concurrents (faible prix en dollars de tous les produits chinois exportés). Face au bras de fer avec les USA, les répliques chinoises allaient toujours dans le même sens que celle des américains, c’est-à-dire une augmentation des droits de douane.

En 2018, le commerce bilatéral de bien et de service entre les deux économies a dépassé les 750 mds de dollars et les investissements bilatéraux 160 mds. Selon le Département du Commerce des Etats Unis, la chine a été le principal partenaire commercial des USA, son troisième marché d’exportation, son plus grand marché d’importation.

Tenant compte des nouvelles sanctions des USA à l’endroit de Pékin, l’excédent commercial enregistre un léger repli de 27.97 mds de dollars contre 29.9 mds en juin. Les exportations chinoises ont diminué de 6.46% en juillet sur un an tandis que les importations ont reculé de 19.09%. Ces chiffres témoignent l’impact des dernières sanctions annoncées par l’administration Trump faisant passer de 10% à 25% des droits de douanes sur 200 mds de dollars de produit chinois importés.

En conséquence à cette situation les exportations Chinoise vers l’UE ont progressé de 6.5%, un vibrant témoignage de l’anecdote stipulant que la nature a horreur du vide.

A parler des deux plus grosses économies mondiales à couteau tiré, ajouté au cocktail des enjeux climatiques qui sont de jours en jours plus délicats et menaçant (exemple de la situation actuelle de Venise, au nord de l’Italie), les tensions aux moyens orients y inclut la dernière attaque de septembre 2019 des installations pétrolières de la compagnie saoudienne « Aramco » et les incertitudes liées au Brexit sont d’autant de paramètre pouvant justifier le repli de la croissance de l’économie mondiale.

Webographie :

www.icd-ecoles.com

www.rtl.fr

www.imf.org

www.chalenges.fr

www.utl-morlaix.org

www.France24.com

www.french.xinhuanet.com

Par:   Joe Jackson

Partagez sur vos reseaux: